ACCUEIL

GALERIE

TECHNIQUE

LIENS

CONTACT

 

LES SUPPORTS

les règles de base

les outils

les supports

les couleurs

la gestuelle

le crayon

une bibliographie

 

 

 

 

 

 

 

J'ai envie de dire que tout papier est bon à être travaillé. Il faut juste avoir une idée quant à son utilisation. Il n'y a pas de bon ou de mauvais papier.

Les inconvénients des uns sont les avantages des autres, on peut rechercher un effet, une trace qu'une texture différente améliore.

D'une façon générale, il est plus facile de travailler avec un minimum de grammage : au-delà de 100g/m². Le papier de photocopie (qui fait généralement environ 80g/m²) a tout de même l'inconvénient majeur d'absorber très rapidement la couleur. D'autre part, les papiers glacés ne sont pas à recommander.

Ceci étant, les papiers de soie et kraft peuvent avoir eux aussi un rendu intéressant. Dans le grammage, il n'y a pas de limite.

Les papiers à grain, aquarelle, vergé, ou Ingres laissent des traces intéressantes et peuvent être largement exploités.

Le papier aquarelle est excellent, surtout quand il est encollé, permettant de travailler des fonds en tout stabilité.

Au-delà du papier, nombre de supports sont accessibles à la calligraphie : carton, bois, verre, tissu. A vous de découvrir une application originale.

 

 

 

 

Tout ce qui se trouve sur ce site est ma production personnelle, merci de respecter le droit d'auteur.
Sauf autorisation formelle écrite préalable, la reproduction ainsi que toute utilisation commerciale de mes oeuvres, autres que la consultation sont interdites.